Logique RATPesque

Que la honte s’empare de moi. Que la foudre des dieux me terrasse. Que l’opprobre s’abatte sur moi et toutes les générations futures … j’ai fraudé dans le RER !  Embarrassé
Et pourtant … ce n’est pas de ma faute !
J’en appelle à tous les utilisateurs et utilisatrices du RER : pouvez-vous m’expliquer la logique RATPesque ? La logique d’un système que l’on utilise en toute bonne foi, en ayant acquitté son titre de transport et … qui vous place en situation de fraude obligée !
Voici mon aventure de jeudi dernier. Mon avion atterrit à Orly Ouest avec 10 minutes d’avance. En fait, on se moque des 10 minutes d’avance, ça n’a rien à voir avec l’histoire. C’est comme l’âge du capitaine dans l’histoire du pigeon au dessus de l’armoire. Je ne vous ai jamais raconté l’histoire du pigeon ? … houlala, j’arrête, je suis en train de faire du Franck Dubosque
Bref, Orly … je dois rentrer sur Paris. Je décide, dans mon élan écologique et ma contribution à la lutte contre le réchauffement de la planète du moment, de prendre les transports en commun : direction OrlyVal. Après 2h30 d’une marche ininterrompue à cadence élevée dans les couloirs de l’aéroport, j’arrive à l’entrée du passage qui me mènera vers le métro automatique. Les 2h30 de marche, c’est parce que j’ai suivi la signalétique « Paris par métro – OrlyVal ». Du coup, j’ai du faire 3 fois le tour de l’aéroport en passant par tous les étages.  Confus

J’y suis, l’OrlyVal dont tout le monde me parle est là, tout près. Enfin, presque puisqu’il faut tout d’abord acheter son titre de transport. Et attention, pas de carte orange, pas de pass Navigo, tu payes, point final. Une batterie de machines automatiques remplit un hall gigantesque. Autant de machines que de passagers dans un A380 d’une compagnie méga low cost qui empile les passagers les uns sur les autres pour en transporter plus dans le même espace. Transporter plus pour gagner plus …..

Je me dirige vers une machine. « Choisissez votre destination dans la liste suivante : Paris ». Heuuuu bon, bein je vais choisir … Paris ! En clair, voilà un ticket qui va de la zone 4 à la zone 1. Ca tombe bien, me dis-je, je vais à Vincennes (en zone 2 comme tout le monde le sait). Donc, de la zone 4 à la 2 c’est plus court que de la zone 4 à la zone 1 … pile-poil pour moi. C’est partiiiiiii ….. Rire

Enfin, c’est parti pour attendre. OrlyVal arrive, zou direction Antony. Antony, changement pour un RER B (B comme Bondé … même à 20h00) direction Roissy Charles de Gaule. Re changement à Chatelet et RER A (A comme …. bein Bondé aussi). Vincennes ! c’est pour moi, pardon, pardon, excusez-moi … oups désolé pour vos petits petons … pardon, pardon … TUUUUUUUUUUUTTTTTt …. hé, j’veux sortir ! Ca y est, je suis dehors … respire un bon coup. Malade

Ha, voilà les tourniquets. Hé hé malin le gars, j’ai bien conservé mon ticket. De toute façon, je dois le mettre dans ma fiche de frais de déplacement. J’arrive, j’introduis le ticket dans la fente ….. J’avance vers le tourniquet, sûr de moi … POINNNNNNNNG ! carré rouge, ticket invalide ! Quoi ? Je recommence … recule, introduis, avance … POINNNNNNNNNG! carré rouge rouge, ticket invalide ! Mais … ce n’est pas possible, je viens d’acheter ce ticket à Orly. Que dois-je faire ? J’veux sortiiiiireuuuuuu ….  Fâché
Je peux acheter un autre ticket s’il le faut. De toute façon, je suis en déplacement professionnel, je serai remboursé. Eh oui, la voilà la solution : j’achète un autre ticket pour sortir … facile, pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Allez, je trouve une machine … ou un guichet. Je cherche ….. pas de machine … monsieur s’il vous plait …. vous cherchez une machine ? Mais elles sont là-bas … vous êtes aveugle ou quoi ? Regardez…… de l’autre côté des tourniquets !  Surpris

Alors concrètement… là … je fais quoi ? Je meurs devant mon tourniquet … comme le prisonnier que l’on attache, en plein soleil dans le desert avec une chaine de 5 mètres …. et un brot d’eau fraîche à 8 mètres ?  Triste

Non ! je ne vais pas me laisser mourir ! Je vais me rebeller contre le système RATP qui anéanti l’esprit de réflexion de l’usager … j’ai vu faire la TV : il suffi de prendre un peu d’élan, de poser ses mains de part et d’autre du tourniquet, de prendre appui et … sauter d’un bon de cabri par-dessus l’automatique barrière qui enchaine les masses populaires et entrave la libre circulation. Va, court, vole … libère-toi des entraves technocratiques de ce monde absurde jusque dans ses logiques inaccessibles de gestion des flux d’usagers. À coup sûr ce tourniquet répond à une logique descendue tout droit de Bruxelles … de toute façon tout est la faute de Bruxelle en ce moment alors pourquoi pas les tourniquets de la RATP ?
Bref, me voilà, en costume cravate chaussures de ville ordi portable dans le dos en train de bondir au dessus d’un tourniquet de RER comme un jeun’s de banlieue … j’ai honte ….
Tentons une analogie : vous vous rendez chez votre concessionnaire Renault favori. Vous achetez une Clio jaune canari et vous signez le chèque du montant de la wouature. Bref, vous êtes un bon client qui vient de contribuer au maintien du P.I.B. national, du pouvoir d’achat des ménages et vous venez de participer aux 2 points de croissance des ventes de véhicules en France. Mais ce n’est pas fini ! En effet, maintenant votre concessionnaire Renault vous interdit de repartir avec votre belle Clio jaune canari qui fera saliver votre voisin. Il vous explique que, pour récupérer votre véhicule bein …. il faudra venir, à la nuit tombée, fracturer la vitrine du magasin et repartir en trombe au volant de ladite Clio jaune pour laquelle vous vous êtes endetté sur 3 générations le matin même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s