Attentat, il est temps de faire entendre d’autres voix …

Une fois n’est pas coutume, je poste un billet sur le sujet qui fait malheureusement un buzz atroce ce week-end : les attentats en France, en Tunisie, au Koweït, en Syrie et en Somalie.

201506281426-full

Abdennour Bidar

En effet, ce matin je lis un article de Abdennour Bidar, Philosophe, que je trouve des plus intéressant. En effet, au lieu de profiter de la situation pour leur propre intérêt personnel, comme l’on fait le président du RPR et la présidente du FN, ce philosophe exprime enfin ce que beaucoup pensent tout bas : nous savons depuis toujours que la loi du talion ne résout jamais rien. Elle ne fait que mettre de l’huile sur le feu et provoquer l’escalade de la haine et de la violence. C’est le raisonnement du faible d’esprit qui ne résonne plus avec son intelligence d’Homme du XXIème siècle mais elle est la réaction de l’Homme de Cro Magnon ou de Néandertal.

La seule solution pour sortir de cette haine et cette violence c’est de retrouver le chemin de l’intelligence de tout ce que notre histoire nous a appris. C’est de retrouver le chemin de la fraternité. Et pour cela, il n’y a qu’une seule solution : que les grandes voix de l’islam soient beaucoup plus présentes dans nos médias pour expliquer ce qu’est la religion musulmane. Que le Coran n’invite pas à la guerre. Il faut que les représentants des musulmans soient omniprésents sur les plateaux de TV et des radios pour porter cette parole.

J’ai reproduit ici l’article au format PDF. En effet, je souhaite vous éviter de lire la litanie de commentaires qui suivent l’article. Ces commentaires sont, comme sur  tous les sites web des médias, des textes rédigés par des gens qui se croient libres d’écrire les plus horribles monstruosités uniquement parce qu’ils se sentent inatteignables derrière l’anonymat que leur procure leur clavier et leur écran. Des internautes qui devraient « tourner 7 fois leur langue dans leur bouche » avant de poster des messages plein de haine, de violence et d’insulte qui ne fond pas avancer le débat.

Bonne lecture : 20150628_OuSontLesGrandesVoixDeLislam et si un seul d’entre vous est convaincu qu’il nous faut changer de comportement alors il deviendra la petite graine qui essaimera et se diffusera jusqu’à éradiquer la bêtise …

Bon dimanche à toutes et tous

Publicités

J’ai reçu ma cuillère personnalisée Kellogg’s :-))

Connaissez-vous l’opération de la cuillère personnalisée Kellogg’s ? :

CuillèreKellogg-2015-06-27 15-34-10

Pour l’adresse, c’est ici : https://spoon.kelloggs.com/fr
Avec vos 3 codes trouvés dans les paquets de Kellogg’s, vous pouvez choisir votre cuillère personnalisée

FranceInfo et la bouillie d’interview

Bon, voilà ma 2ieme « chiquenaude de bouche »  (c’est comme un « coup de gueule » mais en beaucoup, beaucoup, beaucoup moins fort … bein oui, y’en a marre de ces français qui passent leur temps à tout critiquer à outrance)

Si vous êtes habitué de la radio France Info, celle qu’on allume le matin quand on se lève avant d’aller prendre sa douche, vous avez certainement remarqué le phénomène suivant : les personnes enregistrées qui témoignent sur un sujet s’expriment … bizarrement. Un peu comme si ces personnes parlaient sans jamais prendre leur respiration !

En effet, quand nous parlons, nous avons tous une prosodie différente. La prosodie c’est un peu la « mélodie des mots », c’est le ton, l’intonation, la vitesse, les blancs, les respirations, etc … tout cela est matérialisé d’ailleurs dans les textes écrits par des virgules, des points virgules, des tirets, des points, des retours à la ligne, etc …

Seulement voilà, dans notre monde tellement obnubilé par le tourbillon du temps, France Info a franchi le rubicon. France Info a décidé que toutes ces marques d’intonation n’était que du temps perdu et donc … de l’argent perdu. Donc France Info applique un traitement automatique sur les enregistrements des interviews, un traitement pour supprimer tous les blancs … au mépris du respect de la parole et la prosodie de celui qui parle.

Ce matin, j’ai entendu un syndicaliste parler du problème des services publiques à Guéret dans la creuse. Sa voix était tellement irréelle à cause de ce traitement infligé par France Info que je ne parvenais plus à l’entendre tellement j’étais focalisé sur sa non-prosodie.

Bref, pour vous permettre de comprendre ce phénomène, je vous propose 2 bandes sons : la première où je lis le début d’un article de Direct Matin avec ma prosodie habituelle. Et la seconde où j’ai appliqué le même traitement de réduction des blancs que France Info … écoutez et comprenez la différence

1er son : la prosodie normale (1 minute et 14 secondes)

2ieme son : la bouillie de France Info (40 secondes)

Vous avez bien entendu les mêmes mots et les mêmes phrases. Pour un « comptable logiquo mathématique » l’information est la même. Mais reconnaissez que pour la sensibilité de l’homme … je présume que Noam CHOMSKY n’écoute pas France Info …

News du 20/04/2017 : 

Un reportage d’une journaliste sur le ton des voix off dans les reportage TV : Arte « Et là … c’est le drame … »


Source de l’article lu :

Direct Matin – N°1708 – Vendredi 12 juin 2015

Le chef de l’Etat était hier à Genève pour appeler une nouvelle fois la communauté internationale à se mobiliser sur la question.

François Hollande est-il le premier président écolo ? Ce qui ne fait aucun doute, c’est que le chef de l’Etat a fait des questions climatiques l’une des priorités de son mandat. Le climat a d’ailleurs été déclaré «grande cause nationale pour l’année 2015».
François Hollande profite donc de toutes les occasions pour endosser le costume d’ambassadeur de l’écologie. Rencontre avec l’ancien vice-président Al Gore, qui préside l’organisation non gouvernementale The  Climate Reality Project, dialogue de Petersberg, sommet du G7… Et hier, passage à la 104e Conférence internationale du travail, à Genève, pour aborder les relations entre changement climatique et monde du travail. Le tout avec un seul objectif en ligne de mire : la conférence mondiale sur le climat, COP21, organisée en décembre prochain à Paris.

(…)

L’altruisme expliqué par le Bouddhisme

Je ne suis pas particulièrement adepte du Bouddhisme, mais il faut reconnaître que l’explication de Matthieu Ricard, moine bouddhiste, sur le concept d’altruisme est particulièrement intéressante. Elle a le mérite d’être précise et formalisée :

 

Adopter l’attitude du médecin

L’altruisme étendu ne dépend pas de la façon dont se comportent ceux auxquels il s’adresse car il se situe à un niveau plus fondamental. Il se manifeste lorsque nous prenons pleinement conscience du fait que les êtres se comportent de façon nuisible parce qu’ils sont sous l’emprise de l’ignorance et des poisons mentaux que celle-ci engendre. Nous sommes alors en mesure de dépasser nos réactions instinctives face aux comportements malveillants, car nous comprenons que ceux-ci ne diffèrent en rien de celui d’un malade mental agressant ceux qui l’entourent nous nous conduisons alors à la manière d’un médecin. Si un patient souffrant de troubles mentaux frappe le praticien qui l’examine, ce dernier ne va pas le battre à son tour mais, au contraire, le soigner.
A première vue, il peut sembler incongru de traiter un ennemi avec bienveillance « il me veut du mal, pourquoi lui voudrais-je du bien?» La réponse du bouddhisme est simple «Parce que lui non plus ne veut pas souffrir, parce que lui aussi est sous l’emprise de l’ignorance.» Face au malfaiteur, l’altruisme véritable consiste à souhaiter que ce dernier prenne conscience de sa déviance et cesse de nuire à ses semblables. Cette réaction, qui est à l’opposé du désir de se venger, de punir en infligeant une autre souffrance, n’est pas une preuve de faiblesse, mais de sagesse.
La compassion n’exclut pas de faire tout ce qui est possible pour empêcher l’autre de nuire à nouveau. Elle n’empêche pas d’utiliser tous les moyens disponibles pour mettre fin aux crimes d’un dictateur sanguinaire, par exemple, mais elle s’accompagnera nécessairement du souhait que la haine et la cruauté disparaissent de son esprit. En l’absence de toute autre solution, elle ne s’interdira pas le recours à la force, à condition que celle-ci ne soit pas inspirée par la haine, mais par la nécessité de prévenir de plus grandes souffrances.
L’altruisme ne consiste pas non plus à minimiser ou à tolérer les méfaits des autres, mais à remédier à la souffrance sous toutes ses formes. L’objectif est de briser le cycle de la haine au lieu d’appliquer la loi du talion. Si l’on rendait «oeil pour oeil, dent pour dent, disait Gandhi, le monde serait bientôt aveugle et édenté ». Plus subtilement, Shantideva écrivait : «Combien tuerai-je de scélérats? Il s’en trouve partout et en venir à bout jamais ne se pourra. Mais si je tue la haine, j ‘aurai raison de tous mes ennemis
«Aussi hideuse que soit la vie d’un homme, la première chose à faire est de chercher à le comprendre», écrit le philosophe américain Alfie Kohn. Asbjorn Rachlew, l’officier de police qui supervisa l’interrogatoire d’Anders Breivik, l’auteur fanatique des crimes de masse récemment commis en Norvège, déclarait : «Nous ne frappons pas du poing sur la table, comme on le voit au cinéma, nous devons laisser la personne parler le plus possible, et pratiquer l' »écoute active”, puis, à la fin, nous lui demandons : Comment expliquez-vous ce que vous avez fait ?» Si l’on veut prévenir la résurgence du mal, il est essentiel de saisir d’abord pourquoi et comment il a pu surgir.

Son livre mérite d’être lu : M. Ricard (2013). Plaidoyer pour l’altruisme. Nil, Paris

Ma « chiquenaude de bouche » du soir

Bon, voilà ma « chiquenaude de bouche » du soir (c’est comme un « coup de gueule » mais en beaucoup, beaucoup, beaucoup moins fort … bein oui, y’en a marre de ces français qui passent leur temps à tout critiquer à outrance)
Alors voilà, je sors du bureau, je marche jusqu’au tram et m’arrête sur le quai. J’attends … il fait environ 32 degrés … je dégouline dans ma chemise. Et là, je me dis en moi-même « j’espère que mes parents ont un brumisateur à portée de main ». Hé oui, j’ai le souvenir de la canicule de 2003 et je n’ai pas envie que mes parents soient victime de celle qui semble nous arriver.

Un sms … je vais leur envoyer un petit sms pour m’en assurer. Je sors mon smartphone et … l’horreur ! je ne vois rien, la luminosité ambiante est telle que je ne vois qu’un écran tout noir. Mieux … je me vois dedans. L’écran reflète mon image. A part sourire à mon téléphone, je ne peux rien faire.

Screugneugneu de screugneugneu de tabernacle me dis-je en moi-même ! j’ai payé 300 euros pour un … miroir de courtoisie ! Ca fait vraiment cher le miroir.

Alors ce soir ma « chiquenaude de bouche » s’adresse aux ingénieurs qui sont à l’origine de nos smartphones :

  • arrêtez de vous torturer l’esprit pour trouver de nouvelles applis toutes plus inutiles les unes que les autres
  • arrêter de réfléchir sur des caractéristiques franchement pas indispensable : ici je décerne la palme  de l’inutilité à l’écran incurvé
  • arrêter de perdre votre temps à changer les modèles tous les 4 matins pour en vendre plus

Et bossez un peu sur … un écran que l’on peut lire même s’il y a du soleil ! Oui fichtre bleu, concentrez votre énergie sur la seule caractéristique dont nous avons besoin : pouvoir lire l’écran même si nous sommes à l’extérieur avec une forte luminosité.

Nus & Culottés … j’adore

Je regarde le programme de France 5 :  Nus & Culottés  … j’adore, ils sont trop forts !

https://fr-fr.facebook.com/NusetCulottes

Ce soir, ils vont en Italie rencontrer une cantatrice, trop fort … j’aime bien leur concept, leur idée …

 

Le renard du Petit Prince ;-)

J’ai tenu 3 jours mais je ne tiens plus : je vous montre ma photo du renardeau de cette année 🙂

Dimanche matin, je suis allé en affût au terrier. Je savais que les petits sont nés depuis plusieurs semaines et qu’ils commencent à sortir. Alors dimanche matin, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je suis parti affûter : pantalon camouflage, tee-shirt camouflage, pull vert foncé, casquette camouflage. Et surtout l’appareil photo : objectif de 500mm monté sur le boîtier. Arrivé sur place, je m’allonge dans l’herbe encore pleine de rosée et je me cache sous mon filet camouflage. Le boîtier posé sur le Bean-Bag j’attends … Après environ 1h30 à écouter tous les sons de la nature, il pointe son museau hors du terrier …

Le renard du Petit Prince

Je le regarde à travers mon appareil photo … c’est certain il m’a repéré, je suis trop près du terrier … Habituellement je me place plus loin. Mais cette année, il n’y a pas de chevaux dans le champs, du coup aucun animal n’a mangé l’herbe. L’herbe est donc très haute et si je veux pouvoir prendre une photo correcte, je dois m’approcher. Mais c’est clair, même si de mon point de vue je suis loin, pour lui … je suis trop près.

Il me regarde mais ne me voit pas comme un homme dangereux car je suis allongé et sous un filet de camouflage. Il ne reconnait pas la silhouette habituelle de l’homme. Il ne fuit pas, mais je comprends qu’il n’est pas rassuré. Il sortira tout de même un peu plus de son terrier :

Le renard du Petit Prince

Merci petit renard tu es magnifique. tu ne m’as pas autorisé à prendre beaucoup de cliché malgré mes 2h d’attente mais je respecte ta tranquillité. Je te souhaite longue vie dans cette nature si jolie. Et gave toi de musaraigne et de mulot pour prouver au monde entier ton utilité écologique. Et surtout fait comme tes ancêtres :  reviens dans ce terrier l’année prochaine avec ta bien aimée pour te reproduire et assurer ta lignée.

Les photos en résolution maxi sont disponibles sur ma galerie Flickr : Galerie Flickr