Aujourd’hui j’ai … combattu les djihadistes de Daesch !

Bon, ok, le titre peut paraître un tantinet racoleur mais … c’est la vérité vraie. Et je le jure sur la tête du panda en peluche du zoo de Beauval. Alors vous voyez si je dis la vérité ! Et je n’hésite pas à ajouter que c’est de toutes mes forces et avec mes petits bras musclés que j’ai combattu les djihadistes de Daesch !

Voyez-vous, je suis de celles et ceux qui pensent que seul un individu décérébré* peut rejoindre la cause djihadiste. En effet, comment un homme peut-il vouloir tuer d’autres hommes si ce n’est parce qu’il n’a plus son cerveau pour raisonner. Et une femme ! Une femme dont la mission est justement de donner la vie. Comment une femme peut-elle tuer si ce n’est parce qu’elle n’a plus son cerveau pour raisonner elle-aussi ?

Vous le savez déjà, je ne suis pas quelqu’un qui réagit « à chaud », « sur le moment », « avec son émotion ». Non, je suis un homme qui utilise son cerveau et s’oblige à réfléchir, à comprendre la situation, à peser le pour et le contre, à s’assurer que les informations dont je dispose sont suffisantes pour prendre une décision. La réaction à chaud, c’est tout l’inverse. C’est une réaction « instinctive », une réaction « de défense », une réaction qui ne prend pas le temps de comprendre la situation. Bref, je suis de celles et ceux qui pensent que l’homme se distingue de l’animal par son cerveau et sa capacité à raisonner. Réagir « à chaud », c’est donc réagir comme un animal. Nous avons une belle illustration de cette réaction « à chaud », c’est le conflit qui oppose les palestiniens aux israéliens. Chacun réagissant aux attaques de l’autre par une nouvelle attaque, le conflit s’est enlisé depuis des décennies. Et tant qu’aucun palestinien et aucun israélien ne réfléchira,  la loi du talion s’appliquera et on continuera à égrainer les listes interminables de victimes dans les journaux télévisés.

Plus proche de nous, cette réaction « à chaud » correspond peu ou prou aux discours des électeurs du front national.

Bref, aujourd’hui j’ai combattu les djihadistes de Daesch dis-ai-je. Mais alors, comment a-t-il fait vous demandez-vous ? Comment lui, seul face à cette armée d’animaux agressifs a-t-il pu engager le combat et rester en vie pour venir ensuite sur son blog raconter son aventure ?  Imaginez un troupeaux d’alligators s’attaquant à un lionceau sans défense qui s’est éloigné imprudemment de sa population ! (j’ai choisi les alligators à bon escient car ils représentent les animaux les plus préhistoriques qui soient, donc ceux dotés d’un cerveau quasi inexistant).

Vous allez le découvrir dans les lignes suivantes. Voilà comment j’ai combattu les terroristes djihadistes de Daesch : j’ai acheté des copies doubles, des stylos BIC, des crayons de couleurs et des cahiers grand format ! oui vous avez bien lu ! Avec mes petits bras musclés et toute ma force de conviction j’ai pris sur les rayons de mon supermarché des fournitures scolaires pour combattre les djihadistes et Daesch 😉

RestauDuCoeur_RentréeScolaire-2015-2016

En arrivant dans mon supermarché aujourd’hui, au passage du checkpoint sécurité un homme m’a tendu un petit papier.  Sur ce petit papier il est écrit : »Les fournitures indispensables pour une rentrée solidaire ». Mon cerveau n’a fait qu’un tour : rentrée scolaire = développement de l’intelligence des futurs citoyens. Et malheureusement certains restent sur le bas côté car ils n’ont pas les moyens d’acheter les fournitures indispensables. Voilà que ce monsieur des Restaurants du Coeur me donne l’occasion d’aider ces jeunes qui n’auront pas le matériel indispensable pour réussir à l’école, ils n’apprendront pas le sens de la vie, ils ne développeront pas leur intelligence, ils seront captés par TF1 et plutard par le FN. Merci Monsieur, aujourd’hui je vais combattre les djihadistes et Daesch en achetant des fournitures scolaires que les restau du coeur distribueront ensuite à ces jeunes qui pourront aller à l’école, apprendre et donc développer leur intelligence et donc … ne tomberont pas dans le Djihadisme et encore moins dans les mailles du filet FN.

Merci monsieur des restau du coeur, aujourd’hui j’ai combattu les djihadistes de Daesch en donnant des fournitures scolaire et surtout … j’ai pris soin d’acheter une boîte de 12 crayons de couleur de la meilleure marque … pour que le jeune qui recevra cette boîte apprenne à dessiner comme Charb, Cabu, Wolinski et les autres, assassinés dans la rédaction de Charlie Hebdo un 7 janvier 2015 …

 

 

 

* décérébrer : Procéder à l'ablation du cerveau; en partic., pratiquer la section du système nerveux central d'un animal au niveau du mésencéphale. Apparemment Daesch ne s'ennuie pas avec des considérations de type animal ou Homme, il pratique cette ablation directement sur ses recrues
Publicités

Recette Poulet shop suey

Et voilà, tsouin tsouin c’est moi qui l’ai fait 🙂 heuuu la photo aussi 😉

C’est une recette de poulet shop suey à ma façon. En fait le plus important dans cette histoire c’est d’intégrer les produits dans le bon ordre. D’abord la graisse pour éviter que ça colle au fond. De l’huile Certe mais la petite touche qui fait la différence : quelques gouttes d’huile de sésame !

DSC_6406_Dev001-1024x678

Ensuite, la viande pour qu’elle soit bien sautée et suffisamment cuite. Là, on assaisonne comme on le sent : sel et poivre bien entendu mais aussi gingembre, piment doux. Quand la viande est suffisamment revenue, on ajoute la sauce soja. Puis on ajoute les poivrons coupés en fines lamelles. Hop hop hop ça cuit et on retourne régulièrement. Quand les poivrons commencent à bien aller, on ajoute les pousses de bambou et on retourne …

Et vraiment à la fin, on ajoute les germes de haricots mungo. Il faut vraiment les mettre juste à la fin car ils doivent juste récupérer la chaleur mais ne pas cuire pour rester croquant … enfin moi j’aime bien comme ça 🙂

On sert ça avec un riz basmati … huuummm …. j’adore

L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea

Vous savez ce que c’est que ça ?

L'extraordinaireVoyageDuFakirQuiEtaitResteCoinceDansUneArmoireIKEA_DSC_0115

Si vous répondez « un livre », vous avez tout faux ! enfin … presque. La bonne réponse c’est : « Le livre que je viens de lire, qui a fait plusieurs aller-retours en RER, qui a été jeté dans mon sac à dos et qui est resté en parfait état grâce au protège livre acheté au Carrouf ce week-end » … ouf ! oui la réponse était longue et précise. Mais c’est comme au Bac, il fallait donner tous les éléments attendus par le prof qui est persuadé de détenir la vérité ! Un jour, je rédigerai un article sur les méthodes de correction des profs de l’Education Nationale …

Bref, je viens de terminer ce livre. Bon, si vous avez visité les sites de critiques de livres, tout le monde vous conseille de le lire. Et les arguments vont loin. Il vont jusqu’à comparer l’écriture de ce livre aux dialogues d’Audiard. Heuuuu je connais bien Audiard que j’adore et j’ai lu ce livre … mouais … je reste dubitatif.

Mais n’empêche que ce livre est incroyable. Il est « léger » OK mais … il nous parle d’un sujet d’actualité : les migrants. Et rien que pour cela il est beau !  Car il nous raconte une histoire qui est belle. Elle est romancée évidemment mais au moins elle nous donne un autre point de vue que les abominables analyses des français de base qui se recroquevillent sur leur nombril. Elle nous ouvre l’esprit sur une autre façon de voir le monde. Elle nous apporte d’autres clés de lecture de notre monde que celles, trop faciles, que nous vend le Front National. Ce livre nous demande de réfléchir, de prendre du recul … de penser aux autres …

Bref, lisez-le … vous comprendrez … enfin, j’espère … à bientôt

 

Bref : aujourd’hui j’ai acheté un produit recyclé !

201508_LaFibreDuTri_001

Aujourd’hui, je fais les courses dans mon Carrouf habituel, histoire de ne pas rester avec un frigo vide tout le week-end. J’entre dans le magasin, et je pars à la recherche du panier à roulette. Oui, si vous avez lu mes articles précédents, vous commencez à connaitre le fléau qui ravage mon Carrouf : l’extermination des paniers à roulettes ancienne génération. Bref, je remonte la ligne de caisses. Hé oui, c’est là en toute logique qu’un consommateur précédent aura laissé son panier à roulettes. Je marche, je marche, je devais avoir parcouru 3 bons kilomètres et demi de caisses et je n’avais toujours pas repéré de paniers à roulettes ancienne génération. Partout, en bout de chaque caisse, des paniers nouvelle génération … ces affronts au design, ces insultes à notre dignité qui voudraient nous obliger à tirer dans les allées dudit magasin des … paniers à linge sale !

Je marchais, commençant à perdre tout espoir en me disant que cette fois, ils avaient vraiment mis leur menace à exécution totale : ils ont fait disparaître les tous derniers spécimens de cette espèce maintenant disparue … quand soudain : « pssst » ! Je me retourne. Une femme s’adresse à moi. Mais elle me parle en me faisant signe de ne pas la regarder. Il ne faudrait pas qu’on nous surprenne.

  • Elle ajoute à voix basse : »vous cherchez un panier à roulettes ? ».
  • Je lui fais un signe affirmatif de la tête.
  • « là, sous la caisse. Je viens juste de le déposer … prenez-en soin 😉 »

Hé oui, entre spécialistes des courses petit format et utilisateurs experts des paniers à roulettes, on se reconnait et on s’entre-aide. Et jamais vous ne verrez un experts des courses petit format tirant derrière lui un … panier à linge sale.

Yes ! je retrouve le sourire. Fier de moi, je relève le menton et regarde droit devant en tirant fièrement mon vrai panier à roulettes. Tellement fier d’avoir un vrai panier à roulettes, je décide de parcourir l’ensemble des rayons du magasin pour montrer à ces tireurs de paniers à linge sale qu’il faut savoir entrer en résistance. (bon, si vous ne comprenez rien à cette histoire de panier, il convient de revenir aux fondamentaux et lire cet article : le panier à roulettes)

Donc, je déambule dans les rayons, mon paniers à roulettes dernièrement moi, fier comme un paon. J’arrive au rayon « fournitures scolaires ». Devant moi, un alignement d’environ 876 mètres de long d’agendas en tout genre. Oui, en ce début août, la saison des fournitures scolaires est quasiment terminée pour la grande distribution. Le rayon est donc maintenant ramassé sur lui-même et très petit par rapport au lancement. Un jour je vous parlerai de la saisonnalité des rayons de super épicerie, ça vaut son pesant de cacahuètes.

Bref, des agendas de toutes sortes disais-je. Hooooo un agenda Star Wars avec Yoda en couverture ! Et là, un agenda le Petit Prince avec le Renard ! Un agenda minions … non, je me suis déjà fait avoir avec cette opération commerciale ! Wouhaaaaaa un autre Star Wars avec 2 StormTrooper qui encadrent Dark Vador … vraiment trop chouette. Bon, revenons sur terre me dis-je car :

De 1 : je n’ai pas besoin d’agenda papier car j’ai tout mon planing dans mon Outlook professionnel

De 2 : ce sont des agendas scolaires. Donc calés de septembre à septembre. Quel utilité quand j’en reçois un en janvier, siglé de mon institution que je n’utilise d’ailleurs pas et qui termine sur une pile dans mon armoire. Ha mais non, au fait, ça me fait penser que je n’en reçois plus depuis au moins 2 ans … on fait des économies 🙂

Bref, c’est là que tout va se jouer. Plutôt que de me détourner du linéaire d’agendas dont je n’ai pas besoin, je continue à découvrir les graphismes tous plus évocateurs les uns que les autres. Pourtant, mon regard est attiré par un agenda qui ne ressemble en rien aux autres. Il a même l’air plutôt austère, noyé au milieu de toutes ces couleurs flashy. Je m’approche, m’empare d’un exemplaire. Incroyable, il est en … tissus … ! Mais non, regarde bien, c’est juste une couverture façon patchwork avec un élastique pour maintenir l’agenda fermé comme on en trouvait autrefois sur les carnets à spirales.

Et là … c’est l’insight !  Oui, en psychologie, l’insight c’est la découverte soudaine de la solution. Vous savez c’est le Eureka … mais c’est bien sûr 😉

Figurez-vous que je suis un grand lecteur devant l’éternel … heu non, plutôt un grand lecteur dans le tunnel … du métro 😉 seulement voilà, le reste du temps je place mon livre dans mon sac à dos. Et il faut bien reconnaître que même en prenant le plus grand soin du monde, le livre s’abîme. Et une couverture toute froissée, ça ne fait pas carré dans ma bibliothèque, screugneugneu. Je suis donc à la recherche, depuis pas mal de temps, d’un truc genre protège livre … mais je ne trouvais pas … jusqu’aujourd’hui ! Car ce protège agenda en tissus va rapidement se transformer en protège livre pour transport en commun :-))

Mais bon, je ne vous cache pas que je suis tout de même un peu tiraillé par mon côté consommateur responsable, développement durable, respect de la planète et tout et tout. Oui, je suis chez Carrouf, c’est donc forcément un produit « made in China » qui a parcouru des milliers de kilomètres alors qu’il pourrait être fabriqué à côté d’ici … tiens, il y a une étiquette en papier autour … je lis … « Age of Rag – Second Life, Unique Piece » … pfffffff, de qui se moque-t-on ? Vous voulez me faire croire que cet agenda est unique ? J’en prends un 2eme … ha oui, c’est pas le même patchwork. Mouais, bon … je pose le 1er sur le 2eme … boh, il n’a pas la même taille, il est légèrement plus grand … l’étiquette en papier : « Couverture confectionnée à partir de vêtements recyclés ». Hooo mais ça devient intéressant.

Voilà ce que dit finalement l’étiquette « Une collection de sacs et d’accessoires uniques et authentiques confectionnés à partir de vêtements recyclés. Participez à l’économie circulaire en recyclant vos vêtements usés et trouvez le container le plus proche de chez vous sur www.lafibredutri.fr »

Aujourd’hui, j’ai fait une B.A. : j’ai trouvé, au milieu de millions d’agendas fabriqués en chine, un produit bien français. Un produit en provenance direct de l’économie circulaire … pour faire simple, c’est l’économie respectueuse de l’environnement car elle ne puise pas de nouvelles ressources, elle recycle. Elle ne contribue pas à la fameuse course à la croissance. C’est une économie qui crée des emplois non délocalisés. Et surtout, en achetant cet agenda plutôt qu’un agenda top marketing fabriqué en Chine, je ne contribue pas à l’exploitation des pauvres ouvriers chinois qui meurent dans des explosions de zones portuaires sur-investies au mépris de toutes les règles de sécurité (Article sur le site de 20 minutes)

Hamelin_002p

Ici pour trouver le même chez Cultura : http://www.cultura.com/agd-12-17-atomic-rag-army-agd-12-17-atomic-rag-army-3147280038631.html

Web 3 zéros : il parait que maintenant le web est intelligent …

Bon, voilà ma 3ieme « chiquenaude de bouche »  (c’est comme un « coup de gueule » mais en beaucoup, beaucoup, beaucoup moins fort … bein oui, y’en a marre de ces français qui passent leur temps à tout critiquer à outrance)

Si on en croit les spécialistes du net, internet a maintenant acquis l’intelligence ! Si, si je vous assure, tous ces experts nous parlent des incroyables algorithmes développés par des non moins experts du code ingénieurs en tout ce que vous voudrez. Et grâce à ces formidables algorithmes, ma navigation sur internet n’a rien à voir avec la vôtre. En effet, internet me comprend et les contenus s’adaptent à mon profil … c’est t’y pas beau ça ?

Bref, comme je ne suis pas du genre à critiquer sans preuves, voici ma démonstration du jour :

  1. je vais sur un moteur de recherche : tant qu’à faire, je prends celui qui récolte le plus de données personnelles et qui les revend à tout le monde. Vous avez devinez : Google !
  2. je lance ma recherche : « acheter casserole » -> mettez bien le verbe « acheter », google adore ce terme qui laisse entendre que vous êtes prêt à dépenser votre argent

Web3zero_2015-08-13 13-57-58

  1. je clique sur quelques sites bien en vue : batterie de casserole sur Darty, poêle à frire sur La Redoute, casserole en inox sur fnac.com, etc …
  2. je vais maintenant visiter un site au hasard … disons … le site de OverBlog …
  3. Hooooo incroyable ! regardez à droite … de la pub pour des batteries de casseroles !

Web3zero_2015-08-13 13-49-05

Heuuuuu dites messieurs les experts, on ne se foutrait pas un peu de nous ! Vos incroyables algorithmes que l’on doit au soit disant plus prestigieux ingénieurs sont capables de … mettre de la pub de casseroles dans les sites que je visite alors que justement je viens de faire une recherche de casseroles sur Google ! En plus, j’ai mis la barre assez haut. En effet, j’aurais pu choisir le site qui fonctionne le mieux avec ce mécanisme de pub … facebook ! Allez-y, faites des recherches de balais de ch… pardon de balais de WC, sur Google et je vous assure que vous allez avoir plein de magnifiques visuels de balais de ch …. pardon de balais de WC sur votre page facebook 😉

Bon, reprenons : le web en est bien au web 3 zéros … comme l’on dit : le web triple buse ! Voici les explications :

  1. vous truffez les pages que l’on visite de pub pour des produits qui ont déjà fait l’objet de recherches par ailleurs
  2. très souvent, ces pubs arrivent après la bataille puisque le produit est déjà acheté ou l’achat abandonné
  3. le site que je visite se retrouve affublé d’un immonde visuel qui n’a rien à voir avec son contenu. Imaginez un peu si vous faites une recherche de boîte d’aliment pour chat et ensuite vous visitez le site de commande en ligne de plat chinois … hum ?
  4. globalement, ce web n’a pas de modèle économique alors il recopie ce qui semble fonctionner avec la TV et les médias en général : vendre des espaces publicitaires pour atteindre les potentiels consommateurs … diantre ! où est l’innovation ?
  5. il n’y a aucune intelligence dans ces algorithmes qui sont certainement développés par des enfants de 5 ans de l’autre côté de la planète. Pour faire simple, ce sont des scripts écrit en PHP avec une seule fonction …
  6. <?php
    if ($a == « casseroles« )
    echo « afficher la pub des casseroles de Darty »;
    ?>
  7. Intelligence artificielle, systèmes experts, analyse sémantique ? mais où êtes-vous donc ?
  8. et je n’ai pas parlé des vidéos que l’on est obligé de regarder avant d’accéder à la vraie vidéo que l’on veut voir. C’est tellement agaçant que j’en arrive à boycotter les produits dont on m’impose la réclame de cette manière. Tiens, aujourd’hui j’ajoute « les haricots verts bonduelle »  à ma BlackList  !!

Alors … me direz-vous ? finalement tu n’es qu’un français comme tout les autres … car tu critiques, tu critiques mais tu n’as pas de solutions à proposer !

Hé bien si, figurez-vous ! ma proposition est simple :

Et si on arrêtait de confier le web à des spécialistes de l’informatique et des technologies ? car il faut le reconnaître : il faut des spécialistes de l’homme et du fonctionnement de son cerveau pour faire un vrai web du futur. Les spécialistes de la technologie ne sauront jamais dépasser les contraintes techniques … c’est un peu comme si on confiait le design d’un bâtiment à un ingénieur en génie civil. Il saura calculer la résistance d’une poutre mais il ne saura jamais dire à quoi doit ressembler le bâtiment. Pour que le bâtiment prenne forme, il faut un architecte ! un type qui n’y connait rien en béton armé mais qui s’y connait en design et en fonctionnalité. Même au moyen âge, nos ancêtres le savaient. Ce n’était pas le maçon, le spécialiste de la taille et de l’assemblage de pierres, qui dessinait le bâtiment, c’était l’architecte. L’architecte était incapable de mettre 2 pierres l’une sur l’autre mais grâce à lui  … Notre Dame existe !

Alors aujourd’hui le Web souffre de ce mal que l’on connait trop bien, depuis trop longtemps : on confond la « fin » et les « moyens ». Et aujourd’hui seuls ceux qui maîtrisent les « moyens » sont aux commandes du web … en clair et pour faire simple, confions aux spécialistes des sciences cognitives, aux experts des fonctions cognitives, de la mémoire et des motivations et surtout … aux psychologues … le web de demain et l’avenir d’Internet pourra enfin éclore …

 

 

 

Pfffff maintenant j’ai des casseroles sur tous les sites que je visite …

Des cigognes à Contrex !

Samedi soir, j’ai vécu un moment incroyable, inoubliable. Le genre de moment qui vous fait dire que la démission de l’entraîneur de l’OM est un « pauv’ événement qui n’intéresse que les débiles mentaux » comme dirait Coluche 😉 Hé oui, aucun homme sur terre, même en mettant des millions d’euros sur la table ne vivra jamais ce que j’ai vécu ce samedi soir ! On n’achète pas la nature …

Bref, je mangeais tranquillement attablé sur la terrasse couverte de la maison de mes parents à Contrexeville dans les Vosges. Nous en étions à l’apéro. Je prends toujours un Perroquet. Hé oui, ça me rappelle mes années étudiant, j’aime bien. Bref, je sirotais mon perroquet en picorant les tapas, olive vertes aux amandes, moules à l’escabèche et autres petits boudins antillais en m’imprégnant de la fraîcheur des Vosges et du silence de la campagne. Hé oui, la maison de mes parents est au bout … du monde ? Non ! Au bout de Contrex … après c’est la campagne, les champs à perte de vue. Et en plus, elle est située sur les hauteurs, de la où on domine Contrex dans sa vallée du petit vair …

Bref, je regarde vers le ciel car en ce samedi 8 août, c’est la nuit des étoiles. Et je m’apprête à lancer un commentaire pessimiste … le ciel est super chargé de nuage. Autant dire qu’on ne verra aucune étoile …

Au moment où je vais ouvrir la bouche … mes yeux captent une silhouette, là… à rien, à quelques centimètres de mes yeux ! Une silhouette majestueuse, tendue vers l’avant … elle plane … sans bruit

Puis une 2ième qui la suit … ho ! là ! regardez je lance à mes parents. Maman se lève et fonce droit devant … s’arrête dans la pelouse …. hooooooo mais …… c’est quoi ?

Je me lève, je sors de la terrasse couverte, regarde vers le toit. Sur le pipion, en bout du toit un oiseau s’est posé, majestueux … il me regarde et redécolle aussi tôt … flap, flap, flap … il suit les autres … puis d’autres arrivent de la même direction et suivent le même chemin …

Élancés, au raz de la maison, j’en compte 20 … peut être 30 … maman me crie d’aller prendre mon appareil photo. Impossible me dis-je. Il fait moitié nuit, les photos sont impossibles et en plus, le temps de monter mon objectif approprié, il n’y aura plus rien. Je préfère rester à les regarder et à imprimer cette image dans mon esprit.

2 ou 3 minutes tout au plus … et c’est terminé … je marche jusqu’au bout du terrain … on les voit survoler Contrex et … se poser sur les antennes des maisons de l’autre côté de la vallée … j’essaie de comprendre : des oiseaux qui se posent sur le plus haut point d’un toit de maison, qui s’envolent et vont se poser sur les antennes des maisons du voisinage … je n’en connais qu’un : la cigogne !

Des cigognes ! mon père, qui n’a pas bougé de sa chaise et qui en a profité pour vider les tapas, les olives vertes aux amandes, les moules à l’escabèche et autres petits boudins antillais … mon père disais-je se moque de moi et de ma mère comme si nous avions annoncé avoir vu un OVNI. Mort de rire, il nous explique, avec sa certitude absolue permanente que nous sommes décidément et comme toujours à côté de la plaque !

Hé oui, sauf que d’autres contrexevillois les ont vues … regardez, c’est le journal de dimanche !

20150810_CigognesContrex_001

Alors ? C’est pas des cigognes que j’ai vu ce samedi soir ? Purée … et dire que je n’ai pas pu les photographier …

Article dans Vosges Matin : http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2015/08/09/contrexeville-des-grues-squattent-le-pre-des-vaches

Les photos de l’article :

20150810_CigognesContrex_00820150810_CigognesContrex_007 20150810_CigognesContrex_006 20150810_CigognesContrex_005 20150810_CigognesContrex_004 20150810_CigognesContrex_003 20150810_CigognesContrex_002

Je ne vois pas l’icone « passer à Windows 10 »

Vous avez windows 7 SP1 ou Windows 8.1 et vous avez lu le message de Microsoft expliquant que vous allez pouvoir télécharger gratuitement Windows 10. Seulement voilà, vous n’avez pas l’icône qui va bien en bas à droite de l’écran …

En farfouillant sur le net vous êtes peut être tombé sur un petit script qui vous promet de vérifier si votre configuration est prête ou pas pour Windows 10. Là, attention, ce script est en réalité repris d’un article de Microsoft himself sauf que … entre temps, il a été légèrement modifié et du coup, marche plus !

Alors autant aller à la source et lire l’article d’origine de Microsoft :

http://answers.microsoft.com/en-us/windows/forum/windows_10-win_upgrade/i-want-to-reserve-my-free-copy-of-windows-10-but-i/848b5cce-958b-49ae-a132-a999a883265b?auth=1

Vous aurez le vrai script à faire tourner sur votre machine et les véritables explications mais évidemment … en Anglais …