Bref : aujourd’hui j’ai acheté un produit recyclé !

201508_LaFibreDuTri_001

Aujourd’hui, je fais les courses dans mon Carrouf habituel, histoire de ne pas rester avec un frigo vide tout le week-end. J’entre dans le magasin, et je pars à la recherche du panier à roulette. Oui, si vous avez lu mes articles précédents, vous commencez à connaitre le fléau qui ravage mon Carrouf : l’extermination des paniers à roulettes ancienne génération. Bref, je remonte la ligne de caisses. Hé oui, c’est là en toute logique qu’un consommateur précédent aura laissé son panier à roulettes. Je marche, je marche, je devais avoir parcouru 3 bons kilomètres et demi de caisses et je n’avais toujours pas repéré de paniers à roulettes ancienne génération. Partout, en bout de chaque caisse, des paniers nouvelle génération … ces affronts au design, ces insultes à notre dignité qui voudraient nous obliger à tirer dans les allées dudit magasin des … paniers à linge sale !

Je marchais, commençant à perdre tout espoir en me disant que cette fois, ils avaient vraiment mis leur menace à exécution totale : ils ont fait disparaître les tous derniers spécimens de cette espèce maintenant disparue … quand soudain : « pssst » ! Je me retourne. Une femme s’adresse à moi. Mais elle me parle en me faisant signe de ne pas la regarder. Il ne faudrait pas qu’on nous surprenne.

  • Elle ajoute à voix basse : »vous cherchez un panier à roulettes ? ».
  • Je lui fais un signe affirmatif de la tête.
  • « là, sous la caisse. Je viens juste de le déposer … prenez-en soin 😉 »

Hé oui, entre spécialistes des courses petit format et utilisateurs experts des paniers à roulettes, on se reconnait et on s’entre-aide. Et jamais vous ne verrez un experts des courses petit format tirant derrière lui un … panier à linge sale.

Yes ! je retrouve le sourire. Fier de moi, je relève le menton et regarde droit devant en tirant fièrement mon vrai panier à roulettes. Tellement fier d’avoir un vrai panier à roulettes, je décide de parcourir l’ensemble des rayons du magasin pour montrer à ces tireurs de paniers à linge sale qu’il faut savoir entrer en résistance. (bon, si vous ne comprenez rien à cette histoire de panier, il convient de revenir aux fondamentaux et lire cet article : le panier à roulettes)

Donc, je déambule dans les rayons, mon paniers à roulettes dernièrement moi, fier comme un paon. J’arrive au rayon « fournitures scolaires ». Devant moi, un alignement d’environ 876 mètres de long d’agendas en tout genre. Oui, en ce début août, la saison des fournitures scolaires est quasiment terminée pour la grande distribution. Le rayon est donc maintenant ramassé sur lui-même et très petit par rapport au lancement. Un jour je vous parlerai de la saisonnalité des rayons de super épicerie, ça vaut son pesant de cacahuètes.

Bref, des agendas de toutes sortes disais-je. Hooooo un agenda Star Wars avec Yoda en couverture ! Et là, un agenda le Petit Prince avec le Renard ! Un agenda minions … non, je me suis déjà fait avoir avec cette opération commerciale ! Wouhaaaaaa un autre Star Wars avec 2 StormTrooper qui encadrent Dark Vador … vraiment trop chouette. Bon, revenons sur terre me dis-je car :

De 1 : je n’ai pas besoin d’agenda papier car j’ai tout mon planing dans mon Outlook professionnel

De 2 : ce sont des agendas scolaires. Donc calés de septembre à septembre. Quel utilité quand j’en reçois un en janvier, siglé de mon institution que je n’utilise d’ailleurs pas et qui termine sur une pile dans mon armoire. Ha mais non, au fait, ça me fait penser que je n’en reçois plus depuis au moins 2 ans … on fait des économies 🙂

Bref, c’est là que tout va se jouer. Plutôt que de me détourner du linéaire d’agendas dont je n’ai pas besoin, je continue à découvrir les graphismes tous plus évocateurs les uns que les autres. Pourtant, mon regard est attiré par un agenda qui ne ressemble en rien aux autres. Il a même l’air plutôt austère, noyé au milieu de toutes ces couleurs flashy. Je m’approche, m’empare d’un exemplaire. Incroyable, il est en … tissus … ! Mais non, regarde bien, c’est juste une couverture façon patchwork avec un élastique pour maintenir l’agenda fermé comme on en trouvait autrefois sur les carnets à spirales.

Et là … c’est l’insight !  Oui, en psychologie, l’insight c’est la découverte soudaine de la solution. Vous savez c’est le Eureka … mais c’est bien sûr 😉

Figurez-vous que je suis un grand lecteur devant l’éternel … heu non, plutôt un grand lecteur dans le tunnel … du métro 😉 seulement voilà, le reste du temps je place mon livre dans mon sac à dos. Et il faut bien reconnaître que même en prenant le plus grand soin du monde, le livre s’abîme. Et une couverture toute froissée, ça ne fait pas carré dans ma bibliothèque, screugneugneu. Je suis donc à la recherche, depuis pas mal de temps, d’un truc genre protège livre … mais je ne trouvais pas … jusqu’aujourd’hui ! Car ce protège agenda en tissus va rapidement se transformer en protège livre pour transport en commun :-))

Mais bon, je ne vous cache pas que je suis tout de même un peu tiraillé par mon côté consommateur responsable, développement durable, respect de la planète et tout et tout. Oui, je suis chez Carrouf, c’est donc forcément un produit « made in China » qui a parcouru des milliers de kilomètres alors qu’il pourrait être fabriqué à côté d’ici … tiens, il y a une étiquette en papier autour … je lis … « Age of Rag – Second Life, Unique Piece » … pfffffff, de qui se moque-t-on ? Vous voulez me faire croire que cet agenda est unique ? J’en prends un 2eme … ha oui, c’est pas le même patchwork. Mouais, bon … je pose le 1er sur le 2eme … boh, il n’a pas la même taille, il est légèrement plus grand … l’étiquette en papier : « Couverture confectionnée à partir de vêtements recyclés ». Hooo mais ça devient intéressant.

Voilà ce que dit finalement l’étiquette « Une collection de sacs et d’accessoires uniques et authentiques confectionnés à partir de vêtements recyclés. Participez à l’économie circulaire en recyclant vos vêtements usés et trouvez le container le plus proche de chez vous sur www.lafibredutri.fr »

Aujourd’hui, j’ai fait une B.A. : j’ai trouvé, au milieu de millions d’agendas fabriqués en chine, un produit bien français. Un produit en provenance direct de l’économie circulaire … pour faire simple, c’est l’économie respectueuse de l’environnement car elle ne puise pas de nouvelles ressources, elle recycle. Elle ne contribue pas à la fameuse course à la croissance. C’est une économie qui crée des emplois non délocalisés. Et surtout, en achetant cet agenda plutôt qu’un agenda top marketing fabriqué en Chine, je ne contribue pas à l’exploitation des pauvres ouvriers chinois qui meurent dans des explosions de zones portuaires sur-investies au mépris de toutes les règles de sécurité (Article sur le site de 20 minutes)

Hamelin_002p

Ici pour trouver le même chez Cultura : http://www.cultura.com/agd-12-17-atomic-rag-army-agd-12-17-atomic-rag-army-3147280038631.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s