Plus belle la vie

Vous vous surprenez à tenir un discours violent ? Des mots méchants sortent de votre bouche ? vous êtes contre tout et contre tous ? le mot « République » n’a plus de sens pour vous ? Vous ne voyez plus la chance que nous avons de vivre en France ? les mots « liberté, égalité, fraternité » sont absents de toutes vos phrases ? vous broyez du noir chaque jour 😉 … vous avez certainement la lepenite maligne.

Et … si votre coeur devient dur comme la pierre alors c’est vraisemblablement une Lepenite carabinée.

Surtout, pas de panique, ça se soigne.

Vite, une friandise pour retrouver l’innocence de sa jeunesse : une chupa chups Star wars qui éloigne les éructations de haine qui jaillissent de la bouche de marine le pen.

Pensée du soir …

20151029_ChupaChupsStarWars

Publicités

Sniffé par un chien sniffeur !

Vendredi 16 octobre 2015, je suis à Luxembourg pour assurer mon cours habituel à l’université. En fait, mon aventure commence la veille, le jeudi en fin d’après-midi. Voyez-vous, cette année, pour la première fois, j’ai accepté la proposition de l’université de Luxembourg : réserver une chambre à l’hôtel pour arriver la veille sur place.

Hé oui, habituellement, je me fie au site internet sncf « grand-voyageur ». Avec les horaires proposés, je peux aisément faire l’aller et retour dans la journée. Je peux assez facilement prendre un TGV le matin à Paris pour être à l’université à Luxembourg à 9h30 et reprendre un TGV le soir pour rentrer à Paris.

Seulement voilà, le site de la SNCF oublie de dire que le TGV pour Luxembourg est systématiquement en retard d’au moins 30 minutes … ça fait 7 ans que je fais ce trajet et cela fait 7 ans que je galère pour arriver dans ma salle de cours à l’heure. Bref, cette année, j’ai accepté de modifier mon habitude et j’arriverai la veille au soir. L’université se charge de me réserver une chambre à l’hôtel. Je reçois le mail, une chambre m’est réservée au …Carlton ! Oui, oui, vous avez bien lu, j’ai une chambre réservée au Carlton de Luxembourg. Wahouuuu, j’imagine déjà le groom à l’entrée de l’hôtel : « bonjour monsieur, souhaitez-vous que je gare votre TGV sur notre parking privé ? » « Faites mon ami, faites donc… »

Jeudi soir, j’arrive donc au Carlton. Heuuuu …. le groom, il est où ? Et …. comment dire … ça ne ressemble pas vraiment au Carlton que j’ai en tête. Hé oui, il y a plusieurs années, j’ai eu la chance de passer quelques nuits au Carlton de Ryad, ça laisse des souvenirs. Et là … heuuu comment dire …. hum, de manière très objective, « on y est pas ». Même si 4 étoiles accompagnent le nom de l’hôtel.

La porte s’ouvre automatiquement, je rentre. Un long couloir, moquette épaisse, tableau sur les murs … bon, c’est clair, je ne suis pas dans un « formule 1 » mais quand même pas dans un Carlton. Au bout du couloir, je tourne à droite, j’arrive à l’accueil. Hum, je confirme, ce n’est pas un Carlton 😉

Un papy m’accueille et me demande mon nom. Je lui donne et immédiatement il me répond … en italien ! Il baragouine tout un tas de phrases et termine par « … el professoré » (il faut prononcer en « roulant » tous les R et en terminant par « é »).

Bref, je n’ai compris que la fin de la dernière phrase mais je suis épaté, il a compris que j’ai un nom d’origine italienne et me parle en italien, quelle attention …. niveau Carlton 😉 Bref, après m’être excusé platement de ne pas parler un mot d’italien, il me répond en français que c’est bien dommage et que je devrais m’intéresser à cette langue et ce pays, notamment la région du Frioul où l’on trouve beaucoup de personnes qui portent le même nom que moi. Après coup, on dirait une scène d’un film catégorie « fantasy » où un farfadet improbable donne une énigme à résoudre au héro qui va combattre les dragons … bon, revenons sur terre, pardon, revenons à Luxembourg, au Carlton 🙂

Me voici dans ma chambre, décidément pas Carlton mais pas campanile non plus … vraiment difficile à catégoriser cet hôtel.

Vendredi matin, reveil, j’allume la TV, j’écoute les infos en … pfffff je ne sais pas … de l’allemand ? du néerlandais ? du Wallon ? pffff aucune idée, on dira du … Ikea comme ça tout le monde imagine ce que j’entends 😉 je tripatouille la télécommande … 19 … France2 trop cool … William Leymergie ! Héééé c’est télé-matin, trop bien 🙂 Rasage, douche, costume … pas de cravate aujourd’hui c’est style prof décontracté.

Je descends au petit déjeuner. J’entre dans la grande salle au décor … presque kitch mais pas kitch quand même. Un décor façon très jaune, avec des moulures partout, un plafond très haut avec du relief, bref, pas kitch mais pas loin tout de même. Une serveuse s’approche de moi, elle ne me demande pas mon numéro de chambre mais ce que je souhaite comme boisson. « Café » s’il vous plait.

Je m’approche du pain, je me coupe quelques tartines, prends du beurre doux … et oui, on est parisien ou on ne l’est pas 😉 Je m’installe à une table. La serveuse m’apporte un pichet de café et de lait chaud. Comme dirait Jean Dujardin dans « OSS 117 le Caire nid d’espions » : « j’adore me beurrer la tartine !« .

Le papy d’hier soir vient direct vers ma table et me dépose un journal français sur la table avec un « el professoré« . Avec ce geste, j’arrive enfin à trouver l’impression que me donne cet hôtel : une pension de famille 🙂 Bon, si l’attention est tout à fait agréable et touchante, il faudra dire à papy que « le Figaro » au petit déjeuner, c’est un peu violent pour mes valeurs et ça risque de me faire régurgiter le café que je suis en train d’avaler … hé oui, en bon professeur que je suis aujourd’hui, je suis attentif à lire uniquement des informations objectives, non tendancieuses.

Il est temps pour moi de quitter le Carlton. Je rends la carte à puce qui sert de clef à Papy qui me gratifie d’un « buongiorno professoré« . Je découvre que tout est réglé par l’université, je n’ai pas besoin de sortir ma carte bleue pour me perdre ensuite en paperasserie de frais professionnels à se faire rembourser. La classe !

Me voici dans le train direction « Belval – université ». Environ 30 minutes plus tard, j’arrive sur le campus. Impressionnant, c’est un ancien site industriel reconverti. On y trouve un immense centre commercial, un hôtel Ibis, des restaurants, les bâtiments de l’université et … des restes de ce qui ressemble à un site genre aciérie et hauts fourneaux.

20151016_BelvalUniversite_001

C’est la première fois que je viens sur ce campus. Jusqu’à l’année dernière, j’intervenais sur le campus de Walferdange mais les sciences humaines ont déménagé sur ce nouveau campus, encore en construction. Alors, je découvre.

En arrivant, je me suis dis qu’il faudra que j’écrive un article sur ce campus. Il est absolument incroyable car il propose un environnement totalement en phase avec ma discipline : la psychologie du travail. Imaginez : l’université au coeur de l’aciérie : la psychologie du travail enseignée en contexte. A ma connaissance ce type d’environnement n’existe nul par ailleurs …

Bref, mis à part quelques surprises, pour certaines habituelles pour d’autres pas, ma journée se déroule plutôt bien. Je termine le cours, et me dirige vers la gare tout en observant ce site et en prenant quelques photographies. Je n’ai malheureusement que mon téléphone portable sous la main. Je regrette vraiment de ne pas avoir mon vrai matériel photo.

Arrivé sur le quai, l’écran affiche un train pour Luxembourg dans 6 minutes, nickel. Le train arrive, je monte, je lis l’afficheur qui déroule le texte « Destination … Thionville ». Quoi ? je ne vais pas à Thionville ! je redescends, le quai affiche bien Luxembourg … comme dirait Ségolène « Hum … la perplexitude m’envahi …« . Bon, je laisse partir le train. L’afficheur sur le quai change alors de destination, le prochain train sera direction « Thionville » ! Heuuuu cette fois Ségolène adopte le « gros doutage attitude« . Un train arrive, sur sa face avant, on peut lire « Luxembourg » ! Je monte, l’afficheur déroule le texte … vide … pas de destination. Bon, on verra bien ! Je monte à l’étage et m’installe près du hublot.

A ce stade de mon récit, je vous dois cet avis très personnel : en France on critique beaucoup la SNCF mais franchement, pour avoir pas mal utilisé la CFL, croyez-moi on n’a vraiment pas de quoi se plaindre ! Voyez-vous, quoi qu’on en dise, la SNCF c’est rigueur et précision. La CFL c’est … tout en approximation. Tiens, juste pour vous amuser, allez sur le site de la CFL (http://www.cfl.lu/fr) et cherchez un horaire de train Luxembourg<->Belval-université ! Vous découvrirez qu’on vous demande d’indiquer … le quai ! Oui, oui, pour trouver un horaire il faut indiquer la gare de départ, la gare d’arrivée et le quai ! Mieux : quand vous avez testé tous les quais … bein oui, vous n’êtes pas devin pour savoir de quel quai va partir votre train … le résultat vous donne l’heure de départ, l’heure d’arrivée mais oublie de vous indiquer la direction du train ! Du coup, quand vous arrivez à la gare, vous ne trouvez pas de direction « Belval-université » vous ne trouvez que des « Volmerange », « Rumelange », « Longwy » etc … Bon, alors je vous le dis, il faut prendre direction « Rodange ». Hé oui, ça ne s’invente pas. Bref, désormais avant de pester contre la SNCF vous penserez à moi et aux trains Luxembourgeois.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à notre « RE6992 » c’est le numéro du train dont le quai annonce qu’il va à Thionville mais dans la réalité il va à Luxembourg 😉

Je suis confortablement assis, j’ai sorti mon gratuit luxembourgeois « L’essentiel » et je suis en train de lire un article qui me touche particulièrement. Il y est question d’enfants qui ne peuvent aller à l’école car ils doivent travailler pour subvenir aux besoins de la famille. Et la cerise sur le gâteau, ils s’abîment la santé pour que les femmes, en France, puisse transformer leurs lèvres en cul de babouin en rut :

IndeGaminsTravail_001A la fin de l’article, je me dis que les Français ont bien raison de se plaindre : c’est vrai que la vie est vraiment trop dure en France ! « salaud de gouvernement … » comme disent toutes celles et ceux qui ne voient plus la chance qu’ils ont et s’apprêtent à voter FN en pensant que haine et violence seront la solution…

Bref, je lis mon article mais je vois en même temps, au dessus de mon « Essentiel » qu’un groupe de personnes remonte l’allée centrale en prenant le temps de scruter à droite et à gauche. Je lève la tête. Oups … ils ont un brassard « Police » et ils sont vraiment nombreux ! impressionnant !

Un premier policier arrive à ma hauteur, me regarde … je le regarde … il me dis « ich tou brique chmeck ! » oui, c’est du Ikea dans le texte et je n’ai rien compris … bref, je le regarde … il me regarde … éventuellement, je me dis qu’il veut peut être voir mon billet de train. Je m’apprête à sortir mon portefeuille pour y prendre mon ticket de train. Mais là, un second policier approche. Il tient une laisse. Un chien arrive, se faufile entre les sièges … il me regarde … . Le policier me dit « ne bougez pas ! » Tiens, il a parlé en français … le policier, pas le chien, faut suivre.

Le chien pose son museau sur mes genoux et … snif, nif, nif … relève la tête … approche son museau à quelques centimètre de ma chemise et … snif, nif, nif … et … s’en retourne. Tout le monde s’en va …

Bref, je me suis fais sniffer par un chien sniffeur !

La preuve, samedi 17 octobre 2015 il y avait un article sur mon chien sniffeur dans … l’essentiel 🙂
L’Essentiel – samedi 17 octobre 2015 : Contrôles de police sur les quais et dans les trains

Et vous aurez compris que le mec dans l’article qui se fait sniffer positif par le chien sniffeur … ce n’est pas moi 😉

Et maintenant, si vous ne me demandez pas quelles sont ces « quelques surprises, pour certaines habituelles pour d’autres pas« , c’est que vous n’avez pas bien lu mon article 😉

COP21, c’est la consternation !

Alors que j’étais encore tout ragaillardi d’avoir apposé ma signature sur la pétition de Nicolas Hulot, la réalité s’est vite rappelé à mon bon souvenir. J’avais pourtant bien lu le texte complet de l’appel et j’étais d’accord avec :

« Nous, citoyennes et citoyens du monde, appelons les responsables politiques des pays les plus riches et les plus émetteurs de gaz à effet de serre à enfin relever le défi climatique. »

Du coup, comme je ne suis pas du genre à avaler des vérités sans les vérifier, j’ai cherché … et j’ai trouvé. Voici le TOP 10 des pays les plus émetteurs de gaz à effet de serre :

Pays Emission de tonnes équivalents CO2 par habitant
Année 2000 2004 2007 2011 (estimations)
1 Trinité et Tobago 20.45 24.68 21.85 53
2 Qatar 69.55 69.22 58.01 36.2
3 Koweït 21.87 37.96 25.09 29.2
4 Emirat des Arabes Unis 18.14 37.79 29.91 22.9
5 Oman 8.2 12.46 13.79 19.7
6 Kazakhstan 8.15 13.25 12.3 19.3
7 Australie 17.97 16.27 18.75 19
8 Arabie Saoudite 18.06 13.38 14.79 18.1
9 Luxembourg 19.37 24.92 24.7 17.8
10 Etats Unis 19.85 20.37 20.4 17.3

Heuuu dis ..Trinité et Tobago … c’est où ? Cherche pas, c’est en face du Venezuela, pas très loin de notre Guyane finalement. Mais il y a plus près de nous, regarde le 9ieme : le Luxembourg ! Si si, ce petit pays, non content d’être une lessiveuse à fonds douteux (cf clearstream)  voilà que nous découvrons qu’il pollue plus que les Etats Unis ! Quelle triste performance.

Seulement voilà, dans cette liste, je ne trouve aucune enseigne de la grande distribution ! Quel rapport me demanderez-vous ? Hé bien c’est à cause de ma douche froide du soir. Je rentre chez moi, j’ouvre ma boîte à lettres et là : stupeur et consternation pour la COP21, elle déborde de prospectus publicitaires. Que dis-je, elle vomit sa propagande consumériste. Elle est tellement ballonnée d’avoir été bourrée de papier vantant les mérites de Carrouf, Crelec et VersPâturages qu’elle expulse hors d’elle le trop plein : CHPLAAAaaafff … sur mes pompes les photos de côtelettes de porc à twente euros le kilos, les images de paquet de 3 slips molletonnés pour michtes euros le paquet de 12, de tranches de jambon blanc, de boîte de cassoulet Donald et Miclor, de kilos de patates à 5 centimes la palette de 150 kilos l’affaire du siècle et de photos de chérubins déguisés en fée clochette … hé oui, visiblement c’est déjà l’offensive sur les catalogues de jouets pour Noël … un 10 octobre ! Pourquoi ne sortent-ils pas les maillots de bain pour l’été prochain, hein ? Pourquoi ?

Bref, voici le rendu de l’estomac de boîte à lettre du jour. Pas moins de 970 grammes de prospectus, j’ai pesé et vous avez le détail ci-dessous. Vous connaissez mon esprit un tantinet scienfique, j’ai donc instantanément multiplié ces 970 grs par le nombre de boîtes à lettres dans mon entrée : 970 x 24 ça nous fait … 23 280 grs soit 23 kilos et 280 grammes de papiers inutiles. Et je vous assure que j’ai bien regardé si un autre habitant de ma résidence, consterné comme moi, n’avait pas bourré ma boîte. Et bien non, je n’ai qu’un seul exemplaire de chaque prospectus. Vérifiez vous-même sur la photo :

DSC_0145

Regardez bien : Carrefour et E.Leclerc essaient de feinter en découpant leur prospectus en plusieurs parties. Mais on les a repérés !  Bref, le plus pollueur c’est  Carrefour avec 3 prospectus (270 grs), ensuite c’est E.Leclerc avec 2 prospectus (206 grs)

Id Marque Poids
1 KIABI 26
2 Carrefour 29
3 Castorama 88
4 TRUFFAUT 25
5 E.Leclerc 163
6 LEROY MERLIN 61
7 Carrefour 97
8 BUT 26
9 Alinea 34
10 E.Leclerc 43
11 Carrefour 144
12 La Grande Récré 234
  Total 970

Nicolas hulot : Break the internet

Je ne sais pas vous mais moi … j’adore ! Pendant que vous lisez ce message, je signe la pétition 🙂

https://formulaires.fondation-nicolas-hulot.org/fra/osons/

Ma terre en photo

En 2014, j’avais participé à l’événement « Ma France en Photo ». Du coup, Paris Match m’a envoyé un mail pour participer à son nouvel événement « Ma terre en photo« . J’ai pas mal hésité car je ne voyais pas trop quelle photo proposer.

Et puis finalement, aujourd’hui, je suis allé faire ma ballade des bords de Marne. Et j’ai été choqué par le nombre de détritus que j’ai découvert. Je ne me souvenais pas que les bords de Marne, du côté de Nogent, étaient aussi dégradés par la main de l’homme. Alors j’ai décidé de placer ma ballade de ce dimanche sous le signe d’une participation à l’événement organisé par Paris Match « Ma terre en photo« . J’ai donc photographié … les plus grosses horreurs vues le long de la Marne de Neuilly plaisance à Nogent sur Marne. Et j’ai retenu celle-ci :

DSC_6596_Dev001-1024x678

C’est donc ma contribution à l’événement de Paris Match : ma terre en photo

Votre voiture est-elle concernée par le scandale Volkswagen ?

Alors là, je me suis dit « moi qui n’ai jamais de chance aux jeux. En voilà un où je suis certain de gagner ! C’est le jeu de la voiture à Richard Virenque !« . Vous vous souvenez de ce coureur cycliste du début des années 90 qui se chargeait comme une mule pour pédaler comme une mobylette et qui venait expliquer aux médias que s’il était dopé c’était « à l’issu de son plein gré » ?

Le jeu de la voiture Virenque c’est exactement ça. J’achète une voiture du constructeur automobile allemand le plus sérieux du monde. Le vendeur me montre de jolies brochures sur papier glacé avec de magnifiques histogrammes tout verts pour m’expliquer que ma voiture respecte les normes européennes de limite de pollution. Malgré tous les chevaux diesel enfermés sous le capot, mon automobile ne rejette pas plus de Co2 qu’une pâquerette en pleine éclosion. Ou si vous voulez une image plus proche : il ne sort pas plus de Co2 de mon pot d’échappement, que du derrière d’une crevette quand bien même cette crevette aurait une bonne gastro. Je peux donc être fier, derrière mon volant, de rouler « propre » comme dit.

Seulement voilà, avec ce scandale, je découvre que je pollue à l’insu de mon plein gré. Pour faire simple, quand je roule, la vitre ouverte, le bras par la portière faisant signe aux vaches bleues du rond point de Commercy, je leur crie de ne pas s’inquiéter : « respirez très fort, c’est que du naturel, c’est de la flatulence de crevette qui sort de mon pot d’échappement, c’est écrit sur le mode d’emploi et c’est bon pour le poil … bleu« . Seulement voilà, ce que je ne vois pas, c’est qu’après mon passage, les vaches bleues virent au vert fluo à cause des oxydes d’azote (NOx) : je pollue à l’insu de mon plein gré.

D’ailleurs, un jour il faudra qu’on m’explique comment on enferme autant de chevaux à l’avant de ma voiture. Parce que je vois bien à quoi ressemble un canasson. Et en mettre plus de 150 à l’intérieur … faudrait pas voir à me prendre pour un imbécile. J’ai encore regardé « Les Comancheros » avec John Wayne hier soir. Hé bien, je peux vous assurer qu’une diligence avec 6 bourrins devant, ça prend de la place. Alors 150 … faut pas me la faire à moi. D’ailleurs, je ne leur donne jamais de foin et pourtant, il n’ont pas l’air de s’en plaindre. Alors si ça c’est pas une preuve, hein ?

Mais bon, revenons à nos moutons, ou plutôt à ma voiture. J’ai toutes les cartes en main : le bon sigle : celui avec les anneaux, la bonne énergie : le diesel, le bon modèle : celui avec un 3, le bon nombre de chevaux : cf plus haut, la bonne cylindrée. Et en plus, il y a pas moins de 11 millions de voitures concernées. Bref, j’ai gagné c’est sur !

Tut tut tut, tut tut tulute  …. hum, hum, hum, je danse déjà devant mon ordi le sourire aux lèvres.

Je me connecte sur la page spécialement mise en place pour vérifier : Hé hé préparez vous, voici le grand gagnant !

Je rentre le numéro de châssis que je trouve sur ma carte grise, la carte grise gagnante : punaise, il y en a des chiffres et des lettres … des chiffres et des lettres … hé hé j’adore, c’est de l’humour Antenne 2 (pour les plus jeunes tapez « armand jammot » dans votre moteur de recherche 😉 ). Je m’applique et relis 7 fois ma langue dans ma bouche avant de cliquer sur le bouton « valider ».

Ha flûte, j’ai oublié de cocher la case « je ne suis pas un robot ». Voilà c’est fait

Verdict : « Votre véhicule est équipé d’un moteur conforme aux exigences légales et aux normes environnementales européennes en vigueur.« 

Moi : « Quoi ? Mais … ce n’est pas possible ! là aussi, j’ai perdu ? Wouhaaaaaaa la douche froide ! »

Pffffffff regardez ci-dessous, c’est le résultat … je ne pollue rien à l’insu de mon plein gré. Ma voiture n’est pas concernée par les émissions d’oxydes d’azote (NOx) truquées … quelle déception …. Franchement c’était bien la peine d’avoir organisé ce jeu avec autant de gagnants si je ne suis pas dedans …

20151003_VerifAUDIPolution

Mais bon, je suis rassuré : les vaches bleues de Commercy sont restées bleues 🙂

Vaches Bleues Commercy

Actualité du dimanche 17 octobre 2015 : Volkswagen a trouvé la solution !

20151018_VerifAUDIPolution

« Volkswagen après toute la polémique, a présenté ce prototype, pour mettre fin au problème des émissions (de particules)«