Comment je détiens la preuve scientifique que madame Herta n’a jamais joué à Fisher Price

Bon, accrochez-vous car cette fois, nous partons de loin. Et attendez la chute façon … vache qui rit ! Ces 2 phrases pour faire comme à la tévé. Un teaser qu’y z’appellent ça 😉

Commençons par poser les bases : vous connaissez toutes et tous Fisher Price ? Vous savez, ce sont les jouets pour développer l’intelligence des bébés. Si, si, c’est possible, on peut développer son intelligence en jouant. Il faut juste pas jouer n’importe comment. Bref, vous avez tous en tête ce jouet avec d’un côté, des grosses pièces en plastique aux couleurs criantes en forme de rond, de carré, de triangle et de l’autre côté une boîte avec des trous en forme de … rond, de carré, de triangle :

FisherPricetrieurForme_001

Et à votre avis, on fait quoi avec tout ça ? Facile : on met le tube dans le trou rond, le parallélépipède rectangle dans le trou carré et … et … flûte comment ça s’appelle ce triangle allongé ? Bon, bref, vous avez compris, on met le triangle allongé dans le trou triangulaire … pas con l’gars 😉

Evidemment à notre âge, l’intérêt est très limité. Et puis surtout, si vous n’avez jamais joué avec ce « trieur de formes » – c’est son p’tit nom scientifique – vous pouvez toujours passer 2 heures dessus … vous ne gagnerez plus un demi point de QI ! Pour nous, c’est foutu, trop tard, ça marche pu 😦 Par contre, chez un moutard  en bas âge, l’impact est fort et immédiat. Et ça aura des répercutions sur toute sa vie. Par exemple, quand vous voyez un automobiliste parisien klaxonner comme un « boeu » parce que le camion de poubelles est engagé dans la ruelle où qu’il veut absolument aller … hum hum bonne pioche. Si ensuite, votre automobiliste parisien, après avoir proféré une montagne de noms d’oiseaux, monte su’le trottoir pour passer à tout prix entre le mur de l’immeuble et ledit camion de poubelles … hum hum, là, on va rigoler. Et quand, finalement, la voiture se retrouve coincée entre le mur et le fameux camion … on peut être sûr d’une chose : quand il était jeune, ses parents ne lui ont pas acheté le trieur de formes de Fisher Price. Où alors, 2eme hypothèse, ils lui ont aussi acheté … un marteau Stanley. Parce qu’il faut le reconnaître tout de même, le parallélépipède rectangle … bon … si tu tapes assez fort … il rentre dans le trou rond ! Et ça, c’est pas du mécanisme cognitif à la con c’est du … prag-ma-tisme comme on dit aujourd’hui.

Mais bon, laissons notre automobiliste parisien coincé dans sa bagnole, de toute façon il l’a bien cherché.

Gardez dans un coin de votre tête, notre histoire de le parallélépipède rectangle qui rentre pas dans l’trou rond. Vous pouvez oublier l’automobiliste parisien, il sert à rien dans cette démonstration. Tiens, je suis en train de me dire que les mots « dans cette démonstration » ne sont pas très utiles finalement … comprenne qui peut 😉

Bien, passons à l’autre élément de la démonstration. Voyez-vous, cette aventure commence hier soir dans mon Simply Market. J’étais de passage chez mon épicier de quartier comme régulièrement quand je rentre d’une journée harassante et tourneboulante de travail et que je me souviens que mon frigo est vide comme comme la tête d’un électeur du Front National.

Entrer chez Simply c’est respecter un rituel. D’abord, il faut trouver un panier pas trop destroy. Ensuite, il faut récupérer le carnet de pub car c’est dans ce carnet que vous trouvez les produits qui rapportent des « points cheque chic » 😉 Puis on va dans les rayons où s’qu’on trouve les produits du carnet. C’est comme candy crush mais en vrai : il faut faire un max de points 🙂 Bon, faire ses courses avec cette stratégie a quand même une limite. On peut faire facile 350 points avec un litre d’huile d’olive à 200 points, 2 boîtes de coton tiges à 70 points et une ventouse débouche évier à 10 points. Mais faut reconnaître que l’huile d’olive, les cotons tiges et le débouche évier … ça nourrit pas son homme 😉

Il faut donc adopter une stratégie de niveau 2 : maximiser le nombre de points avec des produits qui peuvent constituer un repas. Habituellement je m’en sors pas trop mal. Mais hier, j’ai juste flanché dans mon raisonnement quand j’ai vu la boîte de 24 portions de vache qui rit à 50 points ! Dingue, un produit à 2 euros qui rapporte 50 points, l’affaire du siècle.

Bref, de retour à la maison, j’ai mis la boîte de « vache qui rit » dans mon frigo en me demandant ce que je pourrais bien en faire … vu que je suis pas trop « vache qui rit » ! Relativisons toutefois, comme c’est du fromage qu’on sait pas trop ce qu’il y a n’dans, la date de péremption me donne 6 mois … c’est large 🙂

Réflexe du Geek moyen :  je tape « recette vache qui rit » dans mon moteur de recherche. Mais pas celui qui commence par un G … un jour je vous expliquerai pourquoi. Rapport au principe dit de la « bulle de filtres » … mais je vous expliquerai plus tard pour ne pas embrouiller mon propos du jour. Si non, vous allez oublier le jouet fisher price que je vous ai demandé de garder dans un coin de votre tête 😉

Reprenons … voilà t’y pas que mon moteur de recherche me propose le site de … la vache qui rit himself ! Dingue me dis-je … rili ? (rili c’est comme realy mais avec l’accent vosgien, ça fait moins bobo parisien)

Me voilà sur le site du bovidé domestique ruminant et rigolant et je découvre toute une palanquée de recettes. Dingue me dis-je … moi qui n’avais comme perspective que la tentative d’écrabouillage de la pâte sur une tronche de pain frais, voilà que je découvre qu’on peut aussi la cuisiner ! Je me demande si Thierry Marx sait ça … il faudra que je lui en parle la prochaine fois que je le croise à « Cuisine Mode d’Emploi » 😉

Voyons, voyons .. Boulettes de veau La vache qui rit, Cake aux petits pois La vache qui rit, Gratin de brocolis à La vache qui rit, Muffin au pesto, coeur La vache qui rit,  Quiche au saumon, tomate et courgette La vache qui rit …. haaaaaa voilà, ça c’est pour moi … la Quiche au saumon, tomate et courgette … en plus sur la photo, c’est le même moule à tarte que le DeBuyer que je me suis acheté il n’y a pas longtemps (voir cet article : La quiche Lorraine 2)

Alors, voyons tout d’abord les ingrédients … pour 6 parts de bonheur comme dit le site du bovidé 😉

  • 6 portions de bonheur La vache qui rit®
  • 1 rouleau de pâte brisée qui ne demande qu’à être réconfortée
  • 120 g de tomates cerise et 120 g de courgettes … pas de jaloux !
  • 200 g de saumon cuit à toute vapeur !
  • 1 œuf
  • 20 cl de lait
  • 3 branches de persil
  • Sel, Poivre

Je vais donc faire les emplettes nécessaires à cette recette. Mais je ne vais pas chez simply … de toute façon, aucun des ingrédients mentionnés ci-dessus ne rapporte de points dans le catalogue de cette semaine … pfff … Je vais donc chez Carrouf. C’est un autre épicier mais en plus grand et ailleurs.

Je prends tous les produits, me présente à la tenancière qui va contrôler mes achats et transformer chaque code barre en « bip » qui lui-même, sera transformé en plus neuros, puis la machine additionnera tous les neuros pour établir la facture totale d’un montant obligatoirement astronomique vu que je suis dans un temple de la consommation. Un temple de l’écrabouillement, non pas de la Vache qui rit sur la tronche de pain, mais du producteur et du consommateur au profit des actionnaires … mince, c’est pas un peu Mélanchouille comme formulation ? bon, oublions Mélenchon, rédigeons plutôt une vérité factuelle : les bip de la caisse du temple de la consommation transforment les codes barre en neuros dans la poche des actionnaires sans jamais passer par la poche des caissières … c’est pas un peu injuste cette trajectoire ? Bon, oublions, il ne faut pas embrouiller la démonstration … rapport au jouet fisher price … vous vous souvenez ?

Me voilà donc de retour à la maison avec tout le matos. Je me lance dans la recette façon grand chef comme à la tévé 😉 Des grands gestes, des ustensiles qui sortent des placards à grands coup de « on va maintenant sortir un moule De Buyer professionnel pour réussir cette quiche tant attendue … » (phrase à prononcer comme la voix off des documentaires économiques sur M6)  et surtout, j’ai mis la musique pour faire plus vrai : Carmina Burana … le tempo vous donne une idée de l’ampleur des gestes du cuisinier  ! C’est bon ? vous visualisez ?

Ca vous donne l’intensité, le côté un peu solennel et la petite pointe de dramaturgie de la préparation !

Bref, je crois que c’est à la minute 3:19 que j’ai mis le doigt sur l’eureka de la situation … et je me suis exprimé dans ces termes « mais non de d### de p##### de m#### madame Herta n’a-t-elle donc jamais réalisé de quiche rectangulaire ? »

Pourquoi Madame Herta vend ses pâtes en format « rond » ? Avez-vous déjà essayé de mettre une pâte Herta ronde dans un moule rectangulaire ? … bein … c’est comme Zezette dans le Père Noël est une ordure …  « Zezette épouse X … ça dépend, ça dépasse » et la pâte Herta ronde dans un moule De Buyer rectangulaire … ça passe pas … ça dépasse des 2 côtés en largeur et c’est trop court en longueur.

Et n’essayez pas de tourner le moule ou la pâte, ça change rien pisque la pâte… elle est ronde !

Il faut donc faire des raccords et c’est pas tout simple … pis c’est un risque de fuite de la migaine ! Et moi, j’ai pas envie que la migaine fuie dans le four parce que après … c’est moi qui me tape le nettoyage du four 😉

Vous avez donc compris ma démonstration implacable : c’est parce que madame Herta n’a jamais joué avec le trieur de forme de fisher price qu’elle n’a pas pensé à fabriquer des pâtes à quiche rectangulaire. Comme quoi, les parents de madame Herta n’ont pas mesuré la répercussion dramatique de leur décision de ne pas acheter le trieur de forme Fisher Price à leur gamine il y a 50 ans … rapport à la ménagère qu’à toujours 50 ans dans les reportages Tévé. Et aujourd’hui ce sont des millions de cuisiniers en herbe qui doivent faire entrer une pâte ronde dans un moule rectangulaire … dramatique vous dis-je …

Bon … le résultat tout même et n’oubliez pas … pas besoin de marteau pour faire entrer la pâte ronde dans le moule rectangulaire … il faut juste un peu de … jugeote 😉

20160506_QuicheVacheQuiRit_8591 20160506_QuicheVacheQuiRit_8596

Si vous voulez la recette originale, c’est par ici : Quiche Vache Qui Rit

P.S.: si un jour vous croisez madame Herta, soufflez lui l’idée de faire des pâtes à quiche … rectangulaire 🙂 Je peux même lui donner les dimensions de mon moule De Buyer si elle veut …

Le texte de cet article en audiodescription pour les personnes … qui veulent pô lire 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s