Connaissez-vous la valeur de parentalité du … pigeon ?

Bon, je vais essayer de faire un article « fleur bleu » à partir d’une observation … comment dire … factuellement un peu crue …

Tout commence à 18h57 précise dans mon bureau … que je quitte justement pour un week-end bien mérité. Je sors de mon bureau, j’ajuste mon sac à dos et je marche dans ce long couloir, tellement long que je ne reconnais pas la personne qui se trouve tout au bout … ou alors c’est parce que j’ai pas mes lunettes. Au bout du couloir, après avoir fait précisément 157 pas, c’est dire si le couloir est long … une porte à ma gauche me permet d’accéder aux ascenseurs. Le truc classique, on appuie sur le bouton, on attend … on attend … on attend … puis la voix off annonce « 2ieme étage … ouverture des portes  » Bein oui, mémère je le sais puisque mon bureau est au 2ieme étage. Je monte, les portes se referment, l’ascenseur descend. Ouais pass’que des fois t’appuie pour descendre et paf … il monte quand même le bougre !

« Ouverture des portes … ré de chaussé« . Je mets pas le « Z » sinon elle dirait « reze de chaussé » et là … c’est pas ce qu’elle dit. Bein oui je le sais aussi mémère puisque je pars en week-end 🙂 Mais qu’est-ce qu’elle est nouille cette voie de l’ascenseur.

Hop hop hop, sortie du bâtiment, 4 ou 5 pas et BAM ! le feu piéton vire au rouge. C’est toujours comme ça, allez comprendre. Ca doit être une loi de Murphy. Et comme c’est la sortie du périph, je ne me risque pas trop à traverser, l’automobiliste parisien est si prompt à écrabouiller le piéton …

Vert, je traverse. Comme ça jusqu’à l’arrêt de tram. En arrivant sur le quai hop un petit regard rapide sur l’horaire du prochain … l’afficheur indique « trafic normal, intervalle de 12h« . Hum, c’est évidemment un tantinet exagéré mais c’est globalement le concept qu’il faut retenir. Que faire avec cette information ? L’intervalle entre 2 tram est de 12h … ça me fait une belle jambe ! Si le précédent vient juste de me filer sous le nez sans que je le vois … je vais mourir 11h58 sur ce quai avant que le prochain n’arrive et sans que je le sache … encore un ingénieur qui doit être derrière ce concept.

Bon, ça fait déjà 3 minutes que je poireaute sur ce quai, je comprends que l’attente va être longue. Alors je sors mon arme « anti mourage d’ennui » : mon livre que j’ai acheté pas plus tard que samedi dernier à la FNAC. De la très bonne littérature que je recommande d’ailleurs. Je n’apprécie pas vraiment les idées de l’auteur et encore moins de celui qui a rédigé la préface mais je lui reconnais ce mérite d’avoir fait un travail d’investigation tout à fait opportun. Le livre a pour titre « La vérité sur le programme du front national« . Où l’on découvre que les extrêmeux ont un programme … si, si, je vous assure c’est pas une blague. Et que ce programme a du être conçu par un âne et écrit avec les pieds … pardon avec les sabots … c’est plus compliqué pour tenir le stylo ou taper sur le clavier si vous prenez la version dématérialisée 🙂

Bref, j’étais en train de lire le passage sur la mesure qui va faire gonfler automatiquement et mécaniquement la dette de la France de 25% … rien que ça ! (vous pouvez vérifier c’est page 104 du livre. Et même pas besoin d’être économiste et de comprendre des trucs compliqués : en 12 lignes et juste avec les signes  » =  » et le signe « % » … niveau CE2 si vous préférez)

Donc, disais-je, j’étais plongé dans mon abîme de bêtise, ou ma montagne de mesures édifiantes si vous préférez, quand mon regard est attiré par un mouvement dans mon champ de vision. Je déplace mon regard de quelques centimètres, sort du cadre de mon livre et fait la netteté sur le bitume du quai … c’est un pigeon ! Ou plutôt une pigeonne … rapport à ce que je verrai plus tard. Hé hé je fais du teasing 🙂

Bref, c’est une pigeonne qui picore le bitume du quai. « C’est con un pigeon » me dis-je en moi-même … « quel intérêt de picorer le bitume ?« . D’où l’expression bien connue « ho, celui là ? il est con comme un pigeon ! » … ou … « comme un boulon » ? Bon, de toute façon « pigeon » « boulon » même combat … na !

C’est alors que je vois arriver un second pigeon. Et cette fois c’est bien un pigeon … rapport à ce que je verrai tout à l’heure … teasing tout ça, vous avez compris.

Mais mon pigeon a un comportement … comment dire … comme s’il avait ingurgité une chopine de Red Bull dans la quelle il aurait ajouté du glucuronamide en surdose … ouais, du Guronsan quoi ! Imaginez mon pigeon … il marchait comme … comme Sarkozy sur la dalle d’Argenteuil. Vous savez, façon hystérique en haussant régulièrement l’épaule gauche façon rictus mal maîtrisé et en psalmodiant … « Casse toi pauv’con » et « m’en va te nettoyer cette racaille au Kärcher« . Pour une fois que je ne fais pas référence à Melanchon, il faut noter tout de même 😉

Voilà, mon pigeon avait ce comportement … vous visualisez mieux maintenant ? Bon, alors ajoutez lui l’oeil lubrique et les plumes autour du cou façon collerette à godrons de Louis de Funes dans « La folie des Grandeurs » .. vous visualisez ? Pas mal mon pigeon, hein ?

ColleretteAGodrons_201849052

Et voilà t’y pas que mon pigeon s’approche, l’air de rien, de ma pigeonne qui s’était approchée très près de ma chaussure dans l’intervalle. C’est pas ma chaussure qu’est dans l’intervalle, hein ? vous avez suivi ?

Bref, je regarde la scène, médusé car je pressens ce qui va arriver. Mon pigeon sarkoziquement lubrique s’approche de ma pigeonne … il … il lui grimpe littéralement sur le dos. A cet instant précis, j’esquisse le geste de sortir mon téléphone portable pour prendre une photo car je ne suis pas du genre à relater sans preuve, moi ! Le pigeon s’active soudainement … crack, crack, crack … je n’ai pas le temps de sortir le téléphone de ma poche que le pigeon repart nonchalamment … comme si de rien n’était ! Même pas eu le temps de ne serait-ce que sortir le téléphone de ma poche.

Ensuite, naïvement, je me dis que le pigeon mâle et la pigeonne femelle vont partir ensemble vers un nid douillet et … « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » … que néni ! ma pigeonne a continué à picorer le bitume comme si de rien n’était … elle s’est remise les plumes en ordre tout de même … et mon pigeon, l’oeil un peu moins lubrique maintenant … quoi que … s’est envolé vers le parc en face … l’air de rien …

Vous imaginez un peu la valeur du sentiment de parentalité du pigeon ? Rien, nada, que dalle … et ma pigeonne ? pas mieux. Et mon pigeonneau alors, hein ? quand il va naître … vous imaginez son avenir ? Pour peu que la pigeonne accouche sous X. Ha ! il est bien parti le pigeonneau dans la vie.

Bon, la prochaine fois que vous verrez un pigeon pensez-y …

Et pendant c’temps là, dans le ciel, un hélicoptère bleu fait du stationnaire. Normal c’est l’Euro de foot tout de même et la sécurité est élevée au rang maximal.

Ha oui au fait, il faudra que j’écrive un article sur le fait que je n’aurais pas eu mon bac si je le passais en 2016. Bein oui parce qu’hier j’ai entendu à France info qu’il y avait, dans le cadre de l’Euro 2016, le match sous tension … Angleterre – Russie !

Alors comment dire … l’Euro … match Angleterre – Russie. Bon, pour l’Angleterre j’veux bien … et encore parce que les rosbeef n’aiment pas beaucoup l’Europe… rapport à leur référendoum tout ça. Mais la Russie ? Dans l’Euro ? fiouuuu la géographie a bien bougée depuis que j’ai passé le Bac …

 

Comme j’ai pas réussi à sortir assez vite mon smartphone, je n’ai pas de photo alors je mets la photo du cheeseburger de chez HD Diner. Je sais ça n’a rien à voir mais j’aime bien le cheeseburger de chez HD Diner 🙂

LPP_0015_HDDiner

 

Le texte de cet article en audiodescription pour les personnes … qui veulent pô lire 😉