Je refais ma salle de bain (épisode 2)

– Suite de l’épisode 1 –

Lundi de pentecôte 21/05/2018 12:50 je reçois le mail de ma coach travaux. Je dois lui répondre en choisissant la date et l’heure de notre rendez-vous téléphonique. Alors là déjà ça part bien. Car elle ne m’impose pas ses contraintes, c’est à moi d’indiquer ma disponibilité. Si vous ne comprenez pas ce point, je vous suggère de lire mes différents articles sur la « posture de service » et particulièrement celui où je démontre que la SNCF est aux antipodes de cette posture de service.

J’ai reçu également un doc, genre PPT, qui me présente la méthode hellocasa et les 7 temps : du 1er RDV Téléphonique jusqu’à la réception des travaux.

Hein, quand même, pour avoir l’habitude de bosser avec des consultants dont la principale compétence est justement la production de PPT au kilomètre, je peux vous assurer que c’est carrément du niveau Cap Gemini.

Bref, je choisis la date et l’heure du rendez-vous téléphonique et je dois joindre un petit crobar de ma salle de bain. Ma coach travaux m’explique dans son mail que ce n’est pas la peine d’y consacrer trop de temps, un gribouilli à la main est suffisant. C’est juste pour avoir une première idée. De toute façon si on fait affaire ensemble, un professionnel viendra prendre les mesures.

Bon, vous me connaissez, ou pas, je ne peux pas faire un dessin tout pourri à main levée sur un vieux bout de papier. Je sors le mètre à ruban Facom de l’époque où j’étais étudiant et que je travaillais pour un cabinet d’archi. Je prends les mesures de ma salle de bain et zou, je sors le logiciel de dessin. Bon, pas autocad quand même mais presque. Et pif paf pouf, 4 heures, 2 litres de sueur,153 tirages de langue et … 78-retours-à-la-salle-de-bain-parce-que-j’ai-oublié-de-mesurer-un-truc plus tard j’ai mon plan.

Je package tout ça dans un PDF qui va bien et zou, j’envoie tout ça par mail à ma coach travaux.

Mercredi 23 mai 2018 : le 1er rendez-vous téléphonique avec ma coach travaux. Bon, c’est pas Valérie … déception … c’est Sousada, elle a une jolie voix 🙂 Elle me remercie pour mes plans et tout et tout. Elle me demande de quoi j’ai envie. Je lui réponds que j’aimerais un Wooper, des frites et un Coca zéro. Elle me répond qu’elle a pas ça sous la main mais que si je veux on peut parler de mon projet de rénovation de ma salle de bain. Ok, ça me va bien !

Je lui explique que j’avais pensé à une cabine de douche mais avec la fenêtre ça risque d’être compliqué. Elle confirme et on s’oriente vers un receveur rectangulaire avec une paroi. Et on papote comme ça pendant 20 bonnes minutes. Je la trouve vraiment à l’écoute. On se donne rendez-vous pour le 28 mai. Ce sera le 2e rendez-vous téléphonique où elle me présentera sa proposition et le tarif.

Lundi 28 mai 2018 : le 2e rendez-vous téléphonique avec ma coach travaux

Sousada m’envoie sa proposition, un autre document genre PPT de consultant Cap Gemini. Et attention les yeux, une image de synthèse sous plusieurs angles de ma future salle de bain. Tout est indiqué : le détail des différents travaux, le détail de la main d’oeuvre avec le tarif, tout le matériel avec les tarifs également. Elle me suggère de remplacer mon convecteur électrique par un sèche serviette qui fait radiateur. Bon, sur ce point je ne suis pas convaincu. Tout le reste correspond assez bien.

Et surtout, ce que je n’avais pas compris au départ, c’est que tout va être refait du sol au plafond. Alors que je pensais « service minimum ». Mais finalement c’est bien mieux comme ça. Du coup, le tarif annoncé me parait correct par rapport à la prestation. Ouais parce que … pas nunuche le mec quand même, j’avais demandé à mon ami google le prix au mètre carré d’une rénovation de salle de bain. Et pif paf pouf, multiplié par la surface de ma salle de bain, j’avais mon repère en tête.

Elle me propose de revoir mon projet en fonction de notre échange et de programmer un 3e rendez-vous téléphonique pour stabiliser tout cela. Du coup, je peux profiter du temps avant ce 3e rdv pour comparer les tarifs des matériaux et des accessoires. Je peux même en choisir d’autres dans n’importe quel magasin si je le souhaite.

Jeudi 30 mai 2018 : le 3e rendez-vous téléphonique avec ma coach travaux. C’est l’étape 3 sur la méthode ci-dessus. Je crois que c’est à partir d’ici qu’on a un peu dérapé par rapport à l’enchaînement des étapes.

Bon, bref, j’avais préparé mes questions sur mon petit carnet à spirales sur lequel je note tous mes trucs perso genre : « pour se rendre au CNAM, il faut prendre la 4 jusqu’à Réaumur-Sébastopol », « une ramette de papier A4 CLAIREFONTAINE c’est 4,99 euros TTC », « Penser à reprendre des oeufs pour les pancakes de samedi matin », « On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter. E. KANT »,  etc … oui, je note vraiment de tout sur mon carnet à spirale mais en fait ici, on s’en fiche, ce n’est pas le sujet.

Donc je sors mon carnet à spirales pour avoir mes questions sous la main :

  • question 1 : sur le slide 3 du PPT, je lis « revêtement des murs -> placo » Quesako ? Il y en a déjà du placo. Pourquoi faut-il autant de mètres carré de placo ? Je refais juste ma salle de bain, pas toutes les salles de bain de toute la résidence
    • réponse de ma coach travaux : bein, on va reposer du placo sur le carrelage actuel. « houlala » que je lui dis. Ca va pas être possible. Ma salle de bain est déjà toute petite, si on épaissit les murs, il ne restera plus rien. Bref, elle me propose de déposer le carrelage actuel -> je valide

     

  • question 2 : sur le slide 5 quelle est la couleur du receveur de douche ? La profondeur du plan de travail ? La hauteur du plan par rapport au sol ? Et j’ai un doute pour le receveur « extra plat » car l’évacuation de la baignoire est déjà à 10 cm.
    • réponse de ma coach travaux : pour les couleurs précises et les matériaux, on choisira en final, après la visite du professionnel. Pour le receveur « extra plat », en fait c’est le terme classique pour un receveur de 12 cm. Elle me donne les mesures demandées – > je valide

Après cela, elle m’explique qu’elle va refaire le devis et me le renvoyer pour validation.

En fait, le dérapage dans la méthode il est pile ici : il y aura moult retours parce que Sousada elle se prend à chaque fois les pieds dans le tapis avec ses devis. Mais je suis toujours sympa et pédagogique alors je l’aide à faire ses devis mais aussi ses calculs. Oui, parce que … une fois … le devis il était à 315 euros TTC. Alors je lui ai expliqué que la rénovation d’une salle de bain entière à ce prix là … elle risquait d’avoir énormément de clients mais, en contre-partie, de mettre bientôt la clé sous le … tapis de bain. Oui c’est comme le paillasson mais dans la salle de bain 😉

Mais vous verrez dans l’épisode suivant qu’en réalité, le problème du devis, bein … c’est pas Sousada. C’est autre chose. Mais je ne dévoile pas tout de suite le truc histoire de faire un peu de teasing 😉

A suivre …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.